Les philosophes antiques à notre secours

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Gómez de la Serna Ramón

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 15 juin 2019

Greguería nº 66

" En los sauces están los flecos del manto del cielo."

" Sur les saules il y a les effiloches du manteau du ciel."

vendredi 14 juin 2019

Greguería nº 65

" En la mano tenemos a la mano el recuerdo de los saurios primitivos."

" Avec la main nous avons sous la main le souvenir des sauriens primitifs."

mercredi 12 juin 2019

Greguería nº 64

" Pascal dijo que el hombre es una caña pensante ; pero la verdad es que el hombre se parece a una percha en pie, esa soportadora percha que aguanta los más pesados gabanes con los bolsillos llenos de revistas."

" Pascal a dit que l' homme est un roseau pensant ; mais la vérité est que l' homme ressemble à un porte-manteau, un porte-manteau résistant qui supporte les plus lourds pardessus, aux poches remplies de revues."

mardi 11 juin 2019

Greguería nº 63

" Toda gota nace para estalactita, pero cae sólo como mortal gota."

" Toute goutte naît pour le stalactite mais ne fait que tomber, comme goutte mortelle."

lundi 10 juin 2019

Greguería nº 62, huysmansienne.

" Los capiteles con figuras entre sus volutas son piedras embarazadas que van a parir monstruos y corderos, sobrecogidos desde hace siglos como niños en el claustro maternal."

" Les chapiteaux avec leurs figures entre les volutes sont des pierres grosses, qui vont engendrer des monstres et des agneaux, figés depuis des siècles, comme des enfants, dans le cloître maternel."

dimanche 9 juin 2019

Gregueria nº 61

" Estar en albis es el ayuno supremo, el ayuno en calzoncillos."

" N'y rien comprendre, c'est le jeûne suprême, le jeûne en caleçon."

samedi 8 juin 2019

Gregueria nº 60

" Cuando el matador va a matar, se coloca como fotógrafo que va a instantaneizar a la Muerte."

" Quand le matador va tuer, il se place comme un photographe qui va instantanéiser la Mort."

vendredi 7 juin 2019

Greguería nº 59

" El único que cambia de verdad la faz del planeta, es el que ara modestamente el terruño."

" Le seul qui change vraiment la face du monde est celui qui laboure modestement son bout de terrain."

jeudi 6 juin 2019

Greguería nº 58

" Era tan celoso, que temía que las máquinas de pesar que entregan un ticket con el peso, la diesen a su mujer billetes de amor."

" Il était tellement jaloux qu'il craignait que les balances qui délivrent un ticket indiquant le poids ne donnent à sa femme des billets doux."

mardi 4 juin 2019

Gregueria nº 57

" El tapón del champaña es como una bala fracasada."

" Le bouchon de champagne ressemble à une balle qui aurait tout raté."

lundi 3 juin 2019

Gregueria nº 56

" Llega un momento en que las viejas sólo conversan con sus abanicos."

" Arrive un moment où les vieilles ne parlent plus qu' à leur éventail."

samedi 1 juin 2019

Gregueria nº 55.

" El picador es un Don Quijote que ha engordado."

" Le picador est un Don Quichotte qui a grossi."

vendredi 31 mai 2019

Greguería nº 54.

" Aquel director de Zoológico hizo barnizar a todos los animales y le salió el primer día de la creación."

" Un directeur de zoo fit vernir tous les animaux : ce fut alors le premier jour de la création."

jeudi 30 mai 2019

Greguería nº 53

" Los ojos negros nos permitirán penetrar en ellos, pero los azules nos tendrán siempre a la puerta."

" Les yeux noirs nous permettront toujours de pénétrer en eux, mais les yeux bleus nous laisseront toujours sur le seuil."

mercredi 29 mai 2019

Greguería nº 52

" El ciervo es el hijo del rayo y del árbol."

" Le cerf est le fils de la foudre et de l'arbre."

mardi 28 mai 2019

Gregueria nº 51

" El capullo comienza como un corazón, y acaba estallando como un aneurisma. "

" Le bourgeon commence comme un coeur et finit en éclatant comme un anévrisme. "

lundi 27 mai 2019

Gregueria nº 50

" La B es el ama de cría del alfabeto."

" Le B est la nourrice de l'alphabet."

dimanche 26 mai 2019

Gregueria nº 49

" El Cid se hacía un nudo en la barba para acordarse de los que tenía que desafiar."

" Le Cid se faisait un noeud à la barbe pour se rappeler de ceux qu'il devait défier."

samedi 25 mai 2019

Greguería nº 48

" Hay una paloma extraviada que se creyó paloma mensajera y a mitad de camino se dio cuenta de que se había equivocado."

" Il y avait un pigeon perdu qui se prenait pour un pigeon voyageur et qui à mi-chemin s'est rendu compte qu'il s'était trompé."

vendredi 24 mai 2019

Greguería nº 47.

" Lo mas terrible del atropello es que el grito lo da el freno mientras enmudece la victima."

" Le plus terrible quand quelqu'un se fait renverser, c'est que le cri est celui du frein, au moment même où la victime est rendue muette."

jeudi 23 mai 2019

Gregueria nº 46

" Galgos son tuberculosos que corren."

" Les lévriers sont des tuberculeux qui courent."

mercredi 22 mai 2019

Greguería nº 45

" Cuando con la pluma se hace un enredijo de líneas sale una masa encefálica. "

" Quand avec la plume on fait un enchevêtrement de lignes, apparaît une masse encéphalique."

mardi 21 mai 2019

Greguería nº 44

"El que nos pide que le demos "un golpe de teléfono" es un masoquista."

" Celui qui nous demande qu' on lui donne " un coup de fil " est un masochiste."

Comment traduire greguería ?

Dans sa présentation des '' Échantillons '' (1923), où, avec Mathilde Pomès, Valéry Larbaud publie des extraits d' oeuvres de Ramón, l' écrivain français expose longuement la difficulté rencontrée au moment de traduire le mot désignant la forme littéraire, poétique rendue célèbre par Gómez de la Serna, c'est-à-dire la greguería :

" " L'objet et le son qu'il rend en nous " ; c'est ainsi que je traduis une de ses expressions familières : " El objeto y su greguería ". Et cela m'amène à parler de la difficulté que présente la traduction de ce mot " greguería " qui revient si souvent dans les livres de R. Gómez de la Serna, qui sert de titre à un des plus importants, et par lequel il désigne ce genre d'épigrammes sans pointe, de haï-kaïs en prose, cette forme qu'il a faite sienne. Il avait d'abord songé à d'autres mots, dont la traduction est facile en français ; dans ses premiers livres, nous trouvons des " Moments ", des " Regards ", des " Ressemblances ". Mais il ne fut satisfait que lorsqu'il eût rencontré ce terme plus précis de " greguería ". " Cris confus, clameurs dont on ne saisit pas l'articulation " dit le dictionnaire de Salva. " Brouhaha ", dit celui de Darbas et Igon. " Criaillerie ", dit celui de Bustamante. Les dictionnaires espagnols disent : " Rumeur confuse et soudaine ", et donnent en exemple : " la greguería des enfants qui sortent de l' école ", " la greguería des perroquets dans une forêt tropicale " etc. Le mot français " rumeur " tel que le définit Littré (" bruit qui s'élève tout à coup ") en serait une version assez convenable, mais il a d'autres sens, propres et figurés, qui obscurcissent celui-là. Nous avons songé à " ramage », " jacasserie ", " piaillerie ", et dans une note à quelques morceaux traduits par Mme B. Moreno, M. Latour-Maubergeon et moi (les premiers traduits en France) et publiés dans la revue " Hispania ", M. Ventura Garcia Calderón proposait le mot " algarade ". Il y eut à ce propos un article dans un journal de Madrid, dont la conclusion était qu' aucun des mots français proposés n´ était l'équivalent exact de " greguería ". Nous avons maintenu, faute de mieux, le premier choisi, " criaillerie ", qui a l'avantage d'avoir le même nombre de syllabes et une certaine ressemblance de son avec " gregueria ". Mais c'est une " criaillerie " dont il faut exclure toute idée de mécontentement ou d'aigreur ; une criaillerie intérieure, psychique, la haute et brève rumeur que fait en nous la sensation provoquée par l'objet, une criaillerie dont « Je suis odeur de rose » est en quelque sorte l'archétype philosophique." (Grasset, 1923, pp. 16-17)

Dans son édition critique et bilingue des greguerías (Classiques Garnier, janvier 2019), Laurie-Anne Laget a choisi brouhahas comme titre, ce que je ne trouve à vrai dire pas plus heureux que criaillerie. En effet la greguería, qui sait si souvent bien faire voir ce dont elle parle, est trop lucide et éclairante pour être associée aux confusions de la criaillerie et du brouhaha.

lundi 20 mai 2019

Greguería nº 43

" Entre las cosas que quedan en las papelerias están las manos doradas para coger en su pinza los papeles que deban estar unidos y a la vista. Esas manos doradas nos han emocionado siempre, porque tienen algo de manos de difuntas fuera de sus féretros, bellas manos de mujeres candidas."

" Parmi les choses qu'on trouve dans les papeteries, il y a les mains dorées, faites pour prendre dans leur pince les papiers qui doivent être ensemble et visibles. Ces mains dorées nous ont toujours ému, parce qu' elles ont quelque chose des mains de défuntes hors de leur cercueil, belles mains de femmes candides."

dimanche 19 mai 2019

Greguería nº 42.

" El 4 tiene la nariz griega."

" Le 4 a le nez grec. "

samedi 18 mai 2019

Greguería nº 41

" Profanación : cuando ellas imitan al Cristo de Velázquez con un mechón sobre la cara. "

" Profanation : quand avec une mèche sur le visage elles imitent le Christ de Velázquez. "

vendredi 17 mai 2019

Greguería nº 40

" ?Las mujeres de Picasso están mejor con sombrero o sin sombrero? "

" Les femmes de Picasso sont mieux avec ou sans chapeau ? "

jeudi 16 mai 2019

Greguería nº 39, platonicienne.

" Los árboles sólo saben que existen gracias a su sombra."

" Les arbres savent qu'ils existent seulement grâce à leur ombre."

mercredi 15 mai 2019

Greguería nº 38, cioranienne.

" Lo más terrible de nuestro libro de direcciones es que sacarán de él las señas de nuestros amigos para enviarles nuestra propia esquela de defunción."

" Le plus terrible de notre carnet d'adresses, c'est qu'on en tirera les coordonnées de nos amis pour leur envoyer le faire-part de notre propre décès."

- page 1 de 3