C'est une greguería tardive, écrite entre 1952 et 1955, publiée dans le Diario póstumo (Barcelona, Plaza y Janés, 1972) :

" La vida es asi : "¿Se ha acomodado bien ? Pues entonces ¡fuera!" "

" La vie est comme ça : " Vous vous êtes mis à l'aise ? Bon, alors dehors ! "