" Cuando en trenes o barcos nos llaman "pasajeros" sentimos la tristeza de la efemeridad."

" Quand, dans les trains ou les bateaux, on nous appelle des " passagers ", nous ressentons la tristesse de l'éphémère."