Statcounter

dimanche 19 janvier 2020

Éternité-objectivité et Éternité.

Le 2 mars 1944, prisonnier en Allemagne, Louis Althusser écrit :
" " Scripta manent..." Cette objectivité à volonté, l'autre nom des choses qui demeurent et bravent le temps. Non pas bravent le temps mais le suscitent, l'engendrent comme l'unité engendre le multiple dans la pensée. Qu'il y a une éternité-objectivité qui ne peut se concevoir que dans le temps, objectivité qui se refait à elle-même une jeunesse chaque fois que le temps semble la dépasser. Mais il ne la dépasse point, elle fait un bond à chaque approche, suscitant le temps dans la suite du mouvement, terme connexe au terme relation-temps, elle en est le terme-élément, répété et multiplié, mais toujours semblable. De cette éternité-là, il peut être dit beaucoup, hors qu'elle n'est pas Éternité." (Journal de captivité, Stock / Imec, 1992, p.151)
Il se peut qu'ici le catholique Althusser cherche à penser la vérité objective et éternelle dans un cadre non religieux. De ce cadre-là on aurait alors encore bien besoin aujourd'hui où la subjectivité et l'éphémère veulent occuper tout le terrain du temps.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire