Statcounter

vendredi 3 avril 2020

Greguería n°337

" Me inquietan las escaleras mecanizadas, porque revelan cómo nos conduce siempre la fatalidad, aunque creamos estar inmóviles."
" Les escaliers mécaniques m'inquiètent, parce qu'ils révèlent comment nous sommes toujours conduits par le destin, bien que nous pensions être immobiles."

Commentaires

1. Le jeudi 2 avril 2020, 23:18 par gerardgrig
Les Hypothèses du "Parménide" de Platon, avec leurs paradoxes sur le devenir et l'être, envisagent que l'arrêt se manifeste dans le mouvement. C'est Achille immobile à grands pas. Mais pour Ramón, ce paradoxe est téléologique. C'est ce qu'on appelle en remettre une couche, avec le plaisir de l'outrance et de l'excès.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire